top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurK

Moi K – Histoire d’une initiation politique dans un univers désenchanté - Partie 3

Dernière mise à jour : 17 avr. 2021


Pourquoi j’ai quitté l’organisation politique à laquelle j’appartenais ?


Parce qu’entre le discours et les actes l’écart est infini…Dans les mots posés sur un manifeste ou les grands discours enflammés par les échéances électorales, tout me portait à croire que j’appartenais à un parti autonomiste, anti-colonialiste tourné vers l’avenir.


Mais dans les faits, une inaction lourde de sens face aux problématiques de l’ile.


Silence pour l’écocide qu’est le chlordecone et ses milliers de victimes collatérales déjà parties ou à venir.


Silence sur l’affaire « Oswaldo », me choquant un peu plus et instillant un doute persistant comme une petite musique dans ma tete.


Silence sur l’affaire Seguineau


Silence


Silence sur l’affaire Keziah mais on s'empresse de dénoncer le tabassage tout aussi monstrueux de M.Zecler.


Silence sur les incohérences de la gestion de cette crise COVID, incohérences amenant un préfet de région à demander aux Martiniquais d’éviter de fréquenter les lieux touristiques…NOS LIEUX DE VIE quoi !!!! OKLM


Silence sur la démographie du pays qui chute inexorablement (ou banalités…au bout d’un moment j’avoue suis passée en mode next.)


Mais Faya burn les militants et toutes les actions effectuées



Faya aux soi-disant « révisionnistes » qui ont mis à terre les figures coloniales dans nos espaces citadins (je parle des popotes la cho)


Faya a quiconque a brulé un hangar


Faya aux jeunes qui courent le vidé le dimanche


Faya


Un Faya a géométrie variable qui amène les cadres de ce parti a se taire lâchement quand le peuple a besoin d’écho à sa voix et se réveillent pour vilipender à coups de banalités (je suis anti violence, je ne suis pas d’accord avec la forme , bla bla bla bla) sans jamais rien proposer.


Pourtant n’est-ce pas l’essence même de la politique ? proposer des solutions, amener une vision, échanger et amener une population à participer aux réflexions et faire siennes les décisions ?


J’ai compris après 2 ans que nos politiques locaux ne sont intéressés que par l’accession au pouvoir.

Et s’il est vrai que la politique est par essence fondée sur le triptyque :


· Accéder au pouvoir

· Exercer le pouvoir

· Rester au pouvoir


Ils ont oublié qu’une fois au pouvoir, il faut avoir un projet, une vision.


De ça, ils n’en ont cure ,et le peuple, NOUS , nous ne les sanctionnons pas suffisamment pour leurs incompétences, et impréparations.


Si l’objectif unique est de ravir le pouvoir à celui en place, comment pourraient ils faire mieux que ce dernier ?


Je ne crois pas au « on verra quand on y sera ».


J’ai donc tiré ma révérence. mais il y a quand même une suite....




123 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page